Lapidiales 2003

Aux morts pour rien: le monument... suite

L'imaginaire du fleuve

 

du 15 juin au 02 août 2003

Patrik VLECK

(Brno Tchéquie)

Fils d'un sculpteur tchèque renommé, Patrik s'exprime par la pierre, le bois ou le bronze et travaille nez au vent comme l'architecte d'un labyrinthe, sensible. Il ajoutera sa pierre au monument dédié "aux morts pour rien."

 

Yannick VEILLON

(Saintes) 

 

Il pratique son art comme un qui, plein de compassion, se pencherait sur les malheurs de l'homme. Sculpteur"humanitaire", il exerce, sans demander à personne, son droit d'ingérence dans l'âme des pauvres gens. La force de sa sculpture prend tout naturellement sa place sur notre fronton à l'humanité souffrante.

du 1er août au 15 septembre 2003

Raül CORTES CASTANEDA

 (Rivera -Colombie)

 

Qu'il travaille avec les enfants dans les rue de Neira, ou qu'il fonde le collectif "la vache bleue" à Paris Raül semble sur terre pour offrir. Il nous fera partager cet été, sa part "d'imaginaire du fleuve" quelque chose comme sa mémoire de l'eau.

 

 

 

Marco ZORRO

 (Paris)

 

Marc s'exprime comme sur la portée du musicien qu'il fût dans une vie antérieure. Sa sculpture est puissante dans sa sobriété. Son altruisme l'a poussé à créer "Trans Art Express", une association d'artistes attentifs au monde qui nous entoure."Aux morts pour rien" Marc rendra hommage à ces oubliés des grandes et petites causes.

Et du vendredi 12 au dimanche 14 septembre une grande fête a réuni tous ceux pour qui les Lapidiales sont un point de passage annuel. Artites résidents ou invités, habitués du lieu ou voyageurs de passage... tous apprécient ces quelques heures d'abandon où musique, poésie et danse rythment des journées consacrées à l'échange.